Coprophagie chez le chien : Doggy Bathroom en prévention

La coprophagie, c'est-à-dire la consommation d'excréments, est un comportement déroutant observé chez les chiens et qui peut être à la fois préoccupant et difficile pour les propriétaires d'animaux. Ce guide vise à mettre une lumière sur les différents aspects de la coprophagie, notamment ses causes potentielles, les mesures préventives et le rôle de solutions innovantes comme le Doggy Bathroom dans la gestion et la minimisation de ce comportement.

Coprophagie chez le chien : causes et facteurs

La coprophagie n'est pas rare dans le règne animal et peut avoir des racines évolutives. Les chiots présentent souvent un comportement coprophagique lorsqu'ils explorent le monde qui les entoure. Une mauvaise alimentation, dépourvue de nutriments essentiels, peut pousser les chiens à rechercher des nutriments dans leurs excréments. Identifier les signes de solitude ou d'ennui et y remédier de manière proactive peut aider à réduire les tendances coprologiques. Dans certains cas, les chiens peuvent recourir à la coprophagie s'ils ont un accident et tenter de cacher les preuves pour éviter de se faire gronder. Voici quelques points pour faire la lumière sur cette situation déchirante ;

Conditions médicales : des problèmes de santé sous-jacents tels que la malabsorption ou les troubles pancréatiques peuvent contribuer à la coprophagie. Des contrôles vétérinaires réguliers sont essentiels pour exclure d’éventuels problèmes de santé.

Mesures préventives contre la coprophagie

Ajustements alimentaires : Il est essentiel de fournir une alimentation de haute qualité et bien équilibrée pour répondre aux besoins nutritionnels. La consultation d'un vétérinaire peut aider à répondre aux problèmes alimentaires et contribuer à prévenir la coprophagie. Dans certains cas, où votre chien ne digère pas complètement sa nourriture, ses excréments peuvent encore contenir des traces de nourriture réelle, ce qui pourrait l'inciter à consommer ses déchets. Il est important de s’assurer que le système digestif de votre chien fonctionne correctement.

Formation comportementale : Le renforcement positif est un outil précieux pour décourager les comportements coprophages. L'intégration de commandes telles que « laisse-le » permet de rediriger l'attention du chien et de favoriser un comportement approprié. Une fois que votre chien a fait ses besoins, il est de votre devoir de vous assurer de le ramasser avant qu’il n’ait le temps de se retourner et de l’explorer. Créez une distraction dès qu'ils font leurs affaires pour les attirer vers vous comme un jouet ou une friandise. Cela permettra à votre chien d’oublier ses déchets et de se concentrer uniquement sur vous. 

L’exercice régulier : S'assurer que les chiens reçoivent une activité physique adéquate aidant à réduire l'ennui et le stress, minimisant ainsi le risque de coprophagie. Les récréations et les promenades structurées engagent l'esprit et le corps du chien, contribuant ainsi au bien-être général.

Modification du comportement : L'utilisation de moyens de dissuasion tels que des sprays amers peut rendre les selles peu attrayantes, servant ainsi d'outil de modification du comportement. Cependant, le renforcement constant d’un comportement approprié est crucial pour prévenir la coprophagie et tend à donner de meilleurs résultats. La partie la plus difficile pour les parents est que vous devez être vigilant et à proximité de votre chien tout le temps avant qu'il n'ait la possibilité de s'enfuir et de commettre l'acte. Si vous ne les détectez qu’après le coup, il est trop tard pour les corriger. Vous devez les corriger sur le fait ou juste avant.

Intégrer le Doggy Bathroom dans la prévention de la coprophagie

L’introduction de l’utilisation d’une salle de bain pour chiens comme zone d’élimination désignée peut contribuer à freiner les comportements coprophages. Pour commencer, les parents doivent se tenir devant la toilette pour chiens pendant que les chiens font leurs besoins à l'intérieur et établir un contact visuel. Cela signale à votre chien qu’il est à l’abri des prédateurs et que vous le soutenez pendant ce moment de vulnérabilité. Dès qu’ils ont fini, agenouillez-vous et félicitez-les immédiatement (avec des friandises) afin de créer une distraction pour les empêcher de revenir vers leurs excréments. Finalement, après quelques semaines, votre chien commencera à oublier ce qu'il vient de laisser derrière lui et à se concentrer sur la récompense et sur le bonheur qu'il vient de vous rendre.

Malheureusement, de nombreux chiens souffrant de coprophagie se retrouvent abandonnés ou dans des refuges ou, pire encore, euthanasiés par désespoir. La coprophagie est une habitude déchirante qui creuse une énorme tension entre les chiens et leurs maîtres, créant ainsi un fossé entre eux. Cela peut prendre jusqu’à un an ou plus pour être complètement résolu, et dans certains cas, le problème n’est jamais vraiment résolu à 100 %. Une chose à retenir est que votre chien ne veut que votre bonheur. C'est aux parents de trouver un moyen de communiquer avec leur chien et de lui faire savoir que manger ses propres déjections n’est pas acceptable. Vous devez les prendre en flagrant délit pour les corriger encore et encore jusqu'à ce qu'ils comprennent. Si vous essayez de les corriger après coup, cela n’aura pas d’impact et ils ne comprendront pas. Cela nécessite une garde de 24h/24 et 7j/7 et vous ne pouvez pas baisser la garde tant que la confiance n'est pas établie dans la relation. La bonne nouvelle est que cela peut être aidé et que vous pouvez retrouver une vie bien équilibrée avec votre animal.

Corriger un mauvais comportement chez le chien implique d'en identifier la cause, dans ce cas-ci, il essaie de manger ses propres déchets (coprophagie), de rediriger immédiatement son attention en créant une distraction pour l'arrêter, puis d'utiliser le renforcement positif une fois que vous y êtes parvenu. Maintenez la cohérence et soyez très clair dans votre communication. Utilisez un « Oui » ou un « Non » ferme avec une voix grave, mais jamais violente ou menaçante. Frapper votre chien ou lui frotter le nez est un grand non-sens et ne fera qu'empirer la situation. Des commandes claires créeront un lien fort entre le propriétaire et le chien, favorisant une relation positive et coopérative.

Vous voudrez investir dans quelques bonnes brosses à dents et du dentifrice pour chien afin de pouvoir brosser soigneusement les dents et la bouche de votre chien après chaque infraction. C’est encore une tâche ardue, mais elle doit être accomplie. En dehors de cela, une bonne hygiène dentaire quotidienne demeure une bonne pratique pour la santé buccale de votre canin. Votre chien deviendra plus tolérant à au moins d’une bonne habitude.

Partager:

précédent suivant